Archives Auteur

La lecture de cet article de Fred Cavazza m’amène à poster cette présentation qu’il a pu faire sur les tendances du commerce en ligne.
Un peu de recul ne peut pas faire de mal.



La suite sur le JDN (a lire aussi 5 tendances 2014, pas révolutionnaires mais simples a garder en tete)

Merci Matthieu pour cette présentation

Via le remarquable Badsender (merci Guillaume)
& en prime, 9 conseils simples sur la délivrabilité ici

« Le RDV cross canal »…voila qui va faire plaisir aux Fans de « ROPO »

Autre theme mis en avant : « Customer empowerment »… Une belle idée pour faire rêver…

mais avant d’y arriver, les organisateurs de ce salon devront  tout de même faire du « Firefox compatible »

pour nous permettre de s’inscrire sur http://www.ecommerceparis.com

Une seule question :
Paylib, le me-too de Paypal sera t’il moins cher pour les e-commercants ?
Sinon quelles sont ces chances de succès..
Avec Paylib, réglez vos achats sur Internet en… par LaBanquePostale

Quelques conseils via PRdaily pour que vos tweets soient retweetés:



Google l’avait annoncé, les noms de domaines utilisant des expressions génériques allait perdre de leur superbe dans les pages de résultat. Ce n’est donc pas un scoop : C’est clairement le cas depuis 2012. L’analyse devient plus compliquée lorsqu’il y a de nombreux noms de domaine génériques voisins qui se battent sur les mêmes expressions.

C’est étonnant de voir comment Google gère ces noms génériques voisins. J’ai l’impression que Google a mis de côté la pertinence, la sémantique (gestion des e / s / a) et l’analyse des comportements pour préférer « répartir » le trafic entre ces domaines : « Finis les leaders, comme je ne m’y retrouve plus, je vais donner un peu de trafic à tout le monde en faisant une interprétation stricte de la requete ».

Prenons un exemple avec les poeles pellet (des appareils de chauffage au bois) et regardons quelques forces en présence :
– PoeleaPellets.Net : Un site d’un domainer, ancien, bien fait, 33 pages, PR 1, quelques liens dans la thématique issus des liens du domainer
– Poeleapellet.info : un site de 4 pages , vraiment très pauvre, sans PR, objectivement sans intérêt
PoelePellets.net : Un site de 54 pages (le mien d’où le lien;), PR3, travaillé
– Poeleapellet.org : un site de référenceur bien fait, quelques liens annuaires, 12 pages, récent
– Poelepellets.fr : Site vitrine d’un artisan, optimisé, PR1, 61 pages, quelques rares liens dans la thématique.

Voyons les résultats sur diverses requêtes
– Poele pellets : Poelepellets.fr et PoelePellets.net sortent dans le top 5 (interprétation stricte)
– Poele Pellet : personne dans le top 5 (aucun domaine cité ne correspond exactement à cette requête)
– Poele a pellet : Poeleapellet.info en Top 1 (interprétation honteusement stricte); Poeleapellets.Net (exception à la règle de l’interprétation stricte..du fait de l’age du domaine?) et Poeleapellet.org ne sont pas loin
– Poele a pellets : Poeleapellets.Net en Top1 (encore une interprétation stricte).

Bref Google ne semble pas «  »réfléchir » ». Il interpréte strictement l’orthographe de la requête et trouve (ou pas) le domaine au nom générique similaire …un peu comme s’il s’agissait d’une marque (Ahhh le pouvoir des marques …!)

Mais alors a quoi bon se battre pour du contenu, des liens, des optimisations… sans parler du besoin de se battre pour l’achat de domaines génériques ?!!!
Là (las) je vous le demande …Mais tout évolue…


Bon je file préparer une autre étude de cas sur les poeles pas chers.